Un «Big bang» qui veut conquérir la nouvelle région

Un grand meeting aujourd’hui à Ramonville Saint-Agne (31) va annoncer officiellement le nom d’une nouvelle formation qui a pour ambition de tout balayer sur son passage. Emmenée par Gérard Onesta, vice président de la région actuelle, membre d’EELV (Europe écologie les Verts), et eurodéputé le plus assidu au travail, «ce large rassemblement inédit par son ampleur et le nombre de ses composants a pour objectif de prendre la région». Membres du Front de gauche, des partis de gauche, du Parti communiste, écolos et mouvements régionalistes ont conclu une alliance pour les prochaines élections qui va les propulser «à une portée d’arquebuse d’être en tête au second tour», s’emballe le chef de file, Gérard Onesta, à la tête d’une équipe où «ils sont tous des têtes de liste».

Citoyen décideur

Ils ont établi en 43 articles une charte éthique démocratique afin de mettre les citoyens au cœur de la nouvelle région, grande comme l’Irlande et forte de 6 millions d’habitants. «Nos mots sont différents mais nos envies sont les mêmes», clame Gérard Onesta. Pour le Parti communiste, Marie-Pierre Vieu prône une «égalité des territoires alors que les deux métropoles s’opposent. Nous faisons le pari d’une région solidaire avec ses 13 départements». Au cœur de cette démarche, «des actions de défense des services publics et un contrôle démocratique du fonctionnement de l’Assemblée et de l’ensemble des décisions avec des commissions permanentes publiques». Cette dernière pense qu’il est possible d’appliquer un vrai programme de gauche dans cette grande région. «On va jouer la gagne car le 6 décembre au soir on pourrait bousculer les lignes et surprendre». De son côté, le chef de file des occitanistes et des catalanistes, Patrick Roux, affirme que «nous avons des chances de gouverner cette future région qui mettra en œuvre une politique ambitieuse au niveau de la culture». Pour le Front de gauche, Guilhem Serieys souligne «l’aspect novateur» de cette démarche. «L’objectif est de constituer une réponse à la crise démocratique en replaçant le citoyen dans une place de décideur». Et d’insister sur le fait que ce n’est «pas une alliance de bric et de broc, pas un cartel, mais un projet sérieux et vaste. On veut gagner pour gouverner et remettre l’intérêt général aux commandes». Pour Solveig Letort, guide touristique écologiste à La Couvertoirade, «cette liste à une volonté de construire» et «les politiques doivent être cette courroie de transmission». Enfin Catherine Laur, de la Nouvelle gauche socialiste, estime qu’un tel regroupement était attendu depuis longtemps par la population. «Si on arrive en tête à ces élections, le FN perdra de sa force car c’est un vote qui se fait par défaut». Et Gérard Onesta de promettre un «Big bang» pour bientôt.

Article paru dans La Dépêche du Midi – Edition Aveyron – le 13 octobre 2015

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/13/2196496-un-big-bang-qui-veut-conquerir-la-nouvelle-region.html

Remonter