Déclarons nos communes aveyronnaises, villes d’accueil solidaires des réfugiés !

Un grand nombre de responsables politiques et d’associations humanitaires ainsi que les plus hautes autorités religieuses demandent à la France et à ses citoyens de faire preuve d’humanité face aux drames qui se jouent sur et autour de la Méditerranée depuis de trop longs mois.

Un accueil coordonné et responsable des réfugiés politiques, de celles et ceux qui fuient la mort portée par les guerres en Afrique et au Moyen-Orient, doit pouvoir se mettre en place pour que la France prenne ses responsabilités. Celles d’un pays qui s’est toujours déclaré au premier rang du combat pour les libertés, des républicains espagnols aux exilés chiliens fuyant la dictature en passant par les boat people d’Asie sans oublier les populations venues d’Afrique. Celles d’un pays qui a aussi une part de responsabilité dans les conflits qui ravagent aujourd’hui les Proche et Moyen-Orient…

Des communes de Midi-Pyrénées se sont déjà déclarées ville d’accueil solidaire des réfugiés. Il n’y a pas de raison que les villes et villages aveyronnais soient en reste : la grande solidarité qui sous-tend notre tissu social rural doit faire preuve de toute sa générosité et s’élargir à ces malheureux exilés. Nous devons être de ce combat pour les droits de l’être humain. L’Etat doit bien sûr accompagner financièrement la bonne volonté des communes.

Nous demandons donc aux maires et élus municipaux de porter officiellement nos communes aveyronnaises au nombre des communes prêtes à accueillir quelques-uns de ces migrants. Des pays déjà exsangues comme la Grèce font face, tant bien que mal, à cette quête massive d’une terre d’asile; nous ne pouvons rester inactifs et devons, à l’échelle de nos moyens, prendre notre part de responsabilité.

Remonter